Le groupe Crédit Agricole
Dimanche, 22 Avril 2018

Restauration de l’horloge Odobey de l’Höpital (19e s.)
Crédit : JP Bonvalet
Indre-et-Loire - Loches
Une horloge rare à l’Ehpad de Puygibault

L'hôpital de Loches, inscrit aux Monuments historiques, fut fondé en 1620 par Suzanne Dubois, religieuse de Saint-Augustin, et agrandi en 1629. La chapelle a été financée par le duc d'Epernon, pour se racheter d'un préjudice commis vis-à-vis de l'archevêque de Bordeaux. Elle contient plusieurs tableaux et un Christ en croix, tous du 17e s et inscrits aux Monuments historiques. Le château de Puygibault, beau bâtiment du 17e siècle, appartient à l’hôpital de Loches. Mais n’ayant jamais pu être utilisé pour des activités hospitalières, il a été laissé à l’abandon durant de nombreuses années.

Le château de Puygibault a abrité, jusqu’au début des années 2000, une horloge du 19e siècle, réalisée par la maison Louis Delphin Odobay, inscrite au titre objet aux Monuments historiques le 20 février 2006. Les horloges d'édifice affichent et sonnent l'heure sur les clochers, tours, beffrois et autres édifices... Au 19e siècle, la demande explose. Les artisans disparaissent au profit des fabricants plus industriels. Plus d'un tiers de la production nationale est concentrée à Morbier et Morez, dans le Jura, autour de cinq fabricants principaux, parmi lesquels Louis-Delphin Odobey et Paul Odobey.

L’horloge de Puygibault comporte deux corps de rouages en bronze sur un bâti en fonte peinte sur pieds et a conservé ses deux cadrans, ses timbres et ses aiguilles. Elle présente un intérêt particulier, car la ville de Loches possède cinq horloges d’édifice, une par siècle, datant du 16e au 20e siècle : le touriste peut donc suivre un circuit des horloges, dans cette ville où exercent Gilles et Marie Vassort, maîtres-horlogers réputés.

En mai 2003, il est décidé de restaurer l’horloge du château, et de la transférer dans un nouveau lieu. La Fondation a soutenu ces travaux, qui ont été confiés à l’atelier Vassort. L’objectif était de restaurer les fonctions mécaniques et l’esthétique de l’horloge, dans le respect de son identité et de son aspect d’origine. Après la restauration, l’instrument est demeuré à la disposition de l’atelier Vassort durant 30 mois, et a pu participer à l’exposition collégiale "Horlogerie et Art Campanaire" qui s’est tenue à la mairie du 6e arrondissement à Paris en 2003.

Puis l’horloge a été installée de manière définitive en 2004 dans le hall d’accueil d’un nouvel établissement d’hébergement pour personnes âgées construit sur le site de Puygibault.

Galerie photos

Restauration de l’horloge Odobey de l’Höpital (19e s.)

Découvrez les réalisations par régions

Plus d'informations
EHPAD de Puygibault
10 rue Geneviève Chaumeny
37600 LOCHES
Tél : 02 47 91 33 33
info@loches-valdeloire.com
www.ch-loches.fr

Crédit Agricole Touraine Poitou
Cercle des sociétaires

Photo Lionel Francés

Youtube
A la Une
Je Visite, l'appli du patrimoine Pour trouver des idée...

Agenda

3-8 avril Journées Européennes des Métiers d’Art (JEMA)- 7 avril Mécénat en faveur des vitraux de la chapelle Saint-Piat de Chartres...

Lu dans la presse

Sud Ouest, 10 avril 2018 Saintes : dans l’antre du Bazilik de l’abbaye aux Dames- L’Echo républicain, 7 avril Chartres. L’extérieur de la chapelle S...

Découvrez...