Le groupe Crédit Agricole
Jeudi, 26 Avril 2018

Restauration de bibliothèque du Grand séminaire
Crédit : ND
Ardèche - Viviers
Livres rares et incunables à la bibliothèque du Grand Séminaire


Viviers, cité épiscopale depuis le 4e siècle, est une commune de 3 500 habitants au sud-est de l’Ardèche, berceau des ciments Lafarge (1833). De nombreux touristes y font escale pour découvrir une cité médiévale ceinte de deux remparts. Sur le rocher, dans la ville haute, se dressent la tour Saint-Michel (11e -14e s), la cathédrale Saint-Vincent (5e -12e s, classée), le belvédère de Châteauvieux, la porte de l’Abri...  Dans la ville basse, on peut admirer la Maison des Chevaliers (Renaissance) et de beaux hôtels particuliers du 18e siècle.

A cette époque, afin d’élever le niveau d’instruction du clergé, l’évêque fit construire un imposant Grand Séminaire à côté de son Palais. Charles de Foucauld y fut ordonné prêtre en 1901 et c’est un lieu auquel les habitants sont très attachés, bien que les derniers séminaristes soient partis en 1973.
Le Grand Séminaire, construit en U autour d’une cour d’honneur, se compose du bâtiment principal (1785) aux belles salles voûtées, de l’aile « philo » (1825) et, à l’est, de la chapelle surmontée de la bibliothèque (1830). Au sud, conciergerie, parloir et remises des 18e et 19e s s’appuient sur un grand mur.

Le diocèse a entrepris de réhabiliter l’édifice, pour en faire un lieu vivant de rencontre entre l’Eglise et le monde. Les travaux permettent déjà d’héberger des groupes (68 chambres), et d’organiser des colloques, séminaires, expositions et spectacles.

L’un des joyaux du séminaire est la bibliothèque, riche de 40 000 volumes, dont beaucoup de livres rares des 16e, 17e et 18e siècles, ainsi que des incunables antérieurs à l’an 1500.  Cet ensemble documentaire complet de près de 40 000 volumes est intéressant, car il est bien conservé et témoigne de l’histoire du séminaire. Des bénévoles se sont attelés à la réalisation d’un catalogue.

Une fois restaurée (les rayonnages s’écroulent !), avec l’aide notamment du Crédit Agricole, la bibliothèque sera ouverte aux chercheurs, mais aussi au public lors de visites accompagnées.

Galerie photos

Restauration de bibliothèque du Grand séminaire Restauration de bibliothèque du Grand séminaire Restauration de bibliothèque du Grand séminaire Restauration de bibliothèque du Grand séminaire Restauration de bibliothèque du Grand séminaire

Lu dans la Presse
La Croix, 17 février 2014
Les bibliothèques chrétiennes se mettent à la page

Le Dauphiné, 28 décembre 2013
Restauration de la bibliothèque du Grand séminaire de Viviers

Le Dauphiné, 15 juillet 2010
Viviers. Un joyau du patrimoine vivarois


Découvrez les réalisations par régions

Plus d'informations
Grand Séminaire
Place Riquet
07220 Viviers
Tél. 04 75 49 86 61
contact@rhone-gorges-ardeche.com
www.mairie-viviers.fr


Site du diocèse de Viviers
Le Grand Séminaire

Crédit Agricole Sud Rhône Alpes
Vie mutualiste

Actualité
i
23 septembre 2011
Viviers : la bibliothèque du Grand séminaire met en valeur ses volumes
Près de deux cents personnes ont participé à l’inauguration de la bibliothèque de Viviers, "une source de joie et de fierté", selon les mots de Monseigneur François Blondel, évêque de Viviers, en présence de Pascal Terrasse, président du conseil général de l’Ardèche, de François Louvet, maire de Viviers et des mécènes au premier rang desquels le Crédit Agricole.
Toutes ont éprouvé le même émerveillement en pénétrant dans l’immense salle aux splendides volumes, mis en valeur par la haute charpente, aux quatre murs couverts de centaines de mètres linéaires d’ouvrages du 16e au 19e s, et de quelques incunables plus anciens. Robert Duchamp, architecte, Dominique Varry, Marie-Jo Gay et Michèle Behr, spécialistes des bibliothèques ont raconté dans quel état ils avaient découvert les lieux "beaucoup trop de lumière, de poussière, des cartons partout, des pigeons".
Tous ont témoigné du plaisir de travailler ensemble, bénévoles et professionnels, d’explorer pour découvrir parfois de belles surprises : incunables, ex libris, c’est-à dire marques de propriété manuscrites, ouvrages de Calvin, Luther ou Richard Simon, qui rédigea la première critique de la Bible au 17e s.
Jean-Pierre Gaillard, président de la Caisse régionale Sud Rhône Alpes, a souligné l’importance de l’ancrage dans le territoire du Crédit Agricole, qui permet un dialogue fertile au service de l’intérêt général, et Noëlle Dautzenberg, déléguée générale, a noté combien cette restauration s’inscrivait bien dans les axes de la Fondation du Crédit Agricole : sauvegarde et mise en valeur d’un patrimoine grâce à l’engagement d’une communauté humaine.
A la Une
Je Visite, l'appli du patrimoine Pour trouver des idée...

Agenda

3-8 avril Journées Européennes des Métiers d’Art (JEMA)- 7 avril Mécénat en faveur des vitraux de la chapelle Saint-Piat de Chartres...

Lu dans la presse

Sud Ouest, 10 avril 2018 Saintes : dans l’antre du Bazilik de l’abbaye aux Dames- L’Echo républicain, 7 avril Chartres. L’extérieur de la chapelle S...

Découvrez...