Le groupe Crédit Agricole
Jeudi, 21 Jun 2018

Amonferlor, valorisation du site, musée des mines de fer (1900/1983)
Crédit :
Moselle - Aumetz

A Aumetz, le chevalement surplombe de ses 34 mètres le carreau de mine de fer


En 1997 la dernière mine de Fer de Lorraine ferme à Audun Le Tiche, mettant un point final à 30 ans d’une industrie forte de 55 mines et de 23 000 emplois. L'Association Mémoire ouvrière des mines de fer de Lorraine (Amomferlor) se constitue dès 1984 pour sauver et mettre en valeur la mémoire des mines de fer de Lorraine dans la vallée de Sainte-Neige, avec le soutien de 104 communes de la région.

Amomferlor gère deux musées : le Musée des Mines de Fer de Neufchef (créé par la commune, ouvert en 1990) et le Musée des mines d'Aumetz (juillet 1989). Elle récupère des milliers de documents, des outils et engins qui sont restaurés, repeints et pour certains, remis en état de fonctionnement par les bénévoles.

A Aumetz, le site de Bassompierre présente les mines à puits et la technologie de la fabrication des explosifs.

Creusée en 1897 et mise en exploitation en 1900, la mine de fer appartenait à la société germano-belge Aumetz Friede. Elle approvisionnait l'usine sidérurgique de Knutange (Moselle). En 1940, l'armée française dynamite les installations. Le chevalement est reconstruit dès 1941 par Klöckner Werke et nouvelle machine d'extraction à tambours biconiques est installée. L'exploitation est abandonnée en 1984.

Aujourd'hui, on peut visiter à Aumetz le chevalement du puits de mine de 34 m de hauteur, un carreau de mine avec une ligne de funiculaire, un treuil à vapeur et une locomotive de 40 tonnes, mais aussi différentes salles présentant :
- les compresseurs (que l'on voit en mouvement) et les machines à fabriquer des explosifs,
- la machine d'extraction (énorme machinerie qui tire les cages à l'intérieur du puits,
- la technologie électrique
- la grande forge avec son outillage ancien.

Une cassette vidéo sur le fonctionnement d'une mine à puits est projetée dans la salle audio-visuelle.
Le chevalement et la machine d’extraction d’Aumetz sont inscrits à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Depuis 2000, le public peut accéder au chevalement, qui a été ensuite mis en lumière.

Association Mémoire ouvrière des mines de fer de Lorraine (Amomferlor)
Lire larticle sur le musée de Neuchef

Lu dans la Presse
Le Républicain lorrain, 8 juin 2014
Neufchef et Aumetz. La mémoire ouvrière des mines de fer a 30 ans

Le Républicain lorrain, 7 juin 2014
Patrimoine. Mines de fer : Neufchef entretient le souvenir

Le Républicain lorrain, 30 avril 2013
Aumetz. Au quai des mineurs…
http://www.republicain-lorrain.fr/moselle/2013/04/30/au-quai-des-mineurs

Le Républicain Lorrain, 28 avril 2013
Aumetz : du neuf au musée des mines

Républicain lorrain, 24 avril 2012
Aumetz. La forge active au Musée des mines de fer

Le Républicain lorrain, 15 juin 2011

Assemblée générale de l'association Amomferlor. Le musée des mines regarde toujours au loin

Le Républicain Lorrain, 22 avril 2011
Des nouveautés au Musée des mines de fer d'Aumetz

Découvrez les réalisations par régions

Plus d'informations
Mine Bassompierre
25 Rue Saint-Léger de Montbrillais
57710 Aumetz
Tel 03 82 91 96 26
musee.des.mines@wanadoo.fr
www.musee-minesdefer-lorraine.com

Actualité
5 juillet 2015
Le carreau de la mine d'Aumetz en fête avec l'animation du Bas-Fourneau
A la Une
Je Visite, l'appli du patrimoine Pour trouver des idée...

Agenda

3-8 avril Journées Européennes des Métiers d’Art (JEMA)- 7 avril Mécénat en faveur des vitraux de la chapelle Saint-Piat de Chartres...

Lu dans la presse

Sud Ouest, 10 avril 2018 Saintes : dans l’antre du Bazilik de l’abbaye aux Dames- L’Echo républicain, 7 avril Chartres. L’extérieur de la chapelle S...

Découvrez...