Le groupe Crédit Agricole
Samedi, 21 Avril 2018

Restauration picturale de croix et petits calvaires
Crédit : 7 Calvaires monumentaux bretons
Finistère - Plougastel, Plougonven, Guimiliau
Les croix et petits calvaires bretons vont retrouver leurs couleurs d'antan


La Bretagne est célèbre pour ses enclos paroissiaux et ses magnifiques calvaires, édifiés pour la plupart au milieu de 16e siècle, au lendemain de l’union de la Bretagne à la France (1532). Passée l’arche triomphale, chaque enclos comprend, autour de l’église, un cimetière, un ossuaire et un calvaire.
Lire : Mise en lumière et en polychromie des grands calvaires bretons

Mais au-delà de ce patrimoine "monumental", il existe en Bretagne plus de 3000 croix de chemin, petits calvaires ruraux… protégés ou non par les Monuments historiques, datant pour certains d’entre eux de plus de 400 ans, ancrés dans le paysage. La plupart de ces édifices étaient peints, comme l’attestent les spécialistes.

Ces modestes édicules en granit se trouvent dans les bourgs et les hameaux ou sur les routes de campagne, témoignages de la foi catholique. Elles guident le voyageur, protègent les habitants et passants, et sont parfois le but de processions.

Comme les calvaires monumentaux et les statues des églises, ces croix et petits calvaires étaient jadis probablement peints.

L'association des 7 Calvaires monumentaux bretons regroupe les communes de Saint-Jean-Trolimon, Plougonven, Pleyben, Guimiliau, Plougastel-Daoulas, Saint-Thégonnec, tous les six en Finistère, et Guéhenno en Morbihan.

Née en 2004, cette association s'attache à promouvoir ce patrimoine unique au monde. Mais au-delà des calvaires monumentaux, les calvaires ont toujours constitué un point d’ancrage dans la vie religieuse et sociale des habitants. Ils sont encore aujourd’hui un lieu de passage et de convivialité et attirent des touristes, impressionnés par ces édifices chargés d’histoire.

Les calvaires ont toujours constitué un point d’ancrage dans la vie religieuse et sociale des habitants et font partie du patrimoine. Ils sont encore aujourd’hui un lieu de passage et de convivialité et attirent des touristes, impressionnés par ces édifices chargés d’histoire.

La mise en lumière des 7 Calvaires remporte un grand succès à chaque représentation. Après le grand succès des manifestations estivales "Quand les calvaires s’illuminent ", l’association lance le projet de colorisation réelle de croix et petits calvaires non classés de sept communes membres de l’association.

Le projet vise à mettre en valeur le petit patrimoine des communes et exprimer au plus près leur vérité historique et leur polychromie d’origine. Les avancées scientifiques ont permis de retrouver des traces de peinture sur le calvaire de Guéhenno et le porche de l’enclos de Guimiliau. Après recherches minutieuses, chaque croix ou petit calvaire sera repeint aux couleurs d’antan, avec les techniques utilisées à l’époque. La colorisation sera réversible.

Les travaux commenceront par la croix du cimetière de Plougastel-Daoulas, qui s’inscrit dans le circuit entre l’église et le calvaire, puis seront programmés sur plusieurs années. D’autres communes bretonnes ont d’ores et déjà manifesté leur intérêt pour cette démarche.

La Fondation du Crédit Agricole a souhaité soutenir ce projet qui permettra aux habitants et aux touristes de redécouvrir ces petits monuments, tels que les voyaient nos ancêtres.

Lu dans la Presse
Le Télégramme, 10 avril 2017
Patrimoine. Les sept calvaires voient l'avenir en couleurs
http://www.letelegramme.fr/bretagne/patrimoine-les-sept-calvaires-voient-l-avenir-en-couleurs-10-04-2017-11469038.php

Découvrez les réalisations par régions

Plus d'informations
Association 7 calvaires monumentaux de Bretagne
1 rue Jean Fournier
29200 Plougastel-Daoulas
Tel : 02.98.37.57.57
mairie-plougastel@mairie-plougastel.fr
www.7calvaires.fr
A la Une
Je Visite, l'appli du patrimoine Pour trouver des idée...

Agenda

3-8 avril Journées Européennes des Métiers d’Art (JEMA)- 7 avril Mécénat en faveur des vitraux de la chapelle Saint-Piat de Chartres...

Lu dans la presse

Sud Ouest, 10 avril 2018 Saintes : dans l’antre du Bazilik de l’abbaye aux Dames- L’Echo républicain, 7 avril Chartres. L’extérieur de la chapelle S...

Découvrez...