Le groupe Crédit Agricole
Dimanche, 22 Avril 2018

Restauration de la locomotive bicabine Pinguely
Crédit : SGVA
Ardèche - Boucieu-le-Roi
La bicabine Pinguely
bientôt prête
pour les
"stages vapeur"
et escapades
en Vivarais



La ligne historique de chemin de fer du Vivarais construite en 1891, est taillée à flanc de montagne. Elle est empruntée par le vélorail des Gorges du Doux et par le "Mastrou", train touristique de l’Ardèche, qui relie Tournon et Lamastre.

La bicabine n° 31, inscrite aux Monuments historiques, fut construite en 1909 à Lyon par les établissements Pinguely  pour la compagnie des Tramways de l’Ouest du Dauphiné. Elle circula jusqu’en 1937 sur les lignes Lyon - Saint-Marcellin, et La Tour-du-Pin - Les Avenières.

C’est une machine bicylindre à simple expansion d'une puissance de 280 chevaux-vapeur. Elle possède deux cabines de conduite, comme les tramways, l’une à l’avant, l’autre à l’arrière. Ce qui permettait au mécanicien de surveiller les obstacles dans les rues des villages traversés, quel que soit le sens de marche. Le chauffeur restait, lui, toujours dans la cabine arrière pour entretenir le feu dans la chaudière.

De 1939 à 1947, elle servit aux manœuvres de la compagnie des Voies Ferrées du Dauphiné, à Vizille. Puis les forges de Gueugnon, en Saône-et-Loire, l’utilisèrent jusqu’en 1975 pour leur réseau interne. C’est la dernière locomotive à écartement métrique (rails d'1m d’écart) à avoir fonctionné pour un service non touristique.

Elle était promise à la ferraille lorsque l’association Sauvegarde et Gestion de Véhicules Anciens (SGVA) a entrepris de la sauver. La SGVA est née en 1969 pour soutenir l’exploitation du train touristique de l’Ardèche et préserver le patrimoine ferroviaire. Sa collection comporte une trentaine de véhicules centenaires. Ses adhérents s’attachent à transmettre aux jeunes générations le savoir-faire et l’esprit ferroviaire. L’association accueille les visiteurs sur son site, la gare de Boucieu-le-Roi. Elle prête également son matériel voyageur à l’exploitant du Mastrou.

En 1978, la SGVA a remis la bicabine en état de marche. La cabine "avant", supprimée par les forges de Gueugnon, a été remontée, rendant à la locomotive sa morphologie d’origine. C’est aujourd'hui un exemplaire unique en France.

Elle fut confiée jusqu’en 2007 aux exploitants du chemin de fer touristique du Vivarais. La SGVA l’utilisait également pour ses stages d’initiation à la technique et à la conduite d’une machine à vapeur. Mais il a fallu la mettre à l’arrêt depuis 2007 car sa chaudière, trop usée, ne répondait plus aux législations en vigueur.

Sa restauration permettra à la bicabine Pinguely de rouler et de tracter des trains historiques. L’association pourra ainsi la faire connaître au public et proposer une véritable école de la vapeur – les aspects plus touristiques demeurant du ressort de l’exploitant du chemin de fer du Vivarais (SNC-CFV).

Les travaux sont assurés par les bénévoles, à l’exception de la chaudière, avec une aide des ateliers du chemin de fer touristique pour l’usinage de certaines pièces. La locomotive sera entièrement démontée et révisée (essieux, châssis, cabines, bâches à eau,  soutes à charbon), équipée d’une nouvelle chaudière Israël Newton, sa carrosserie restaurée et repeinte. Après réglages et essais, elle pourra retrouver les voies du Vivarais.

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes et la Fondation du Crédit Agricole-Pays de France ont décidé de cette action qui contribue au développement  touristique et permet à "l'école de la vapeur" de transmettre les savoir-faire.

Galerie photos

Restauration de la locomotive bicabine Pinguely Restauration de la locomotive bicabine Pinguely Restauration de la locomotive bicabine Pinguely Restauration de la locomotive bicabine Pinguely

Découvrez les réalisations par régions

Plus d'informations
Association SGVA
La Gare
070270 Boucieu-le-Roi
contact@train-du-vivarais.com
http://train-du-vivarais.com
A la Une
Je Visite, l'appli du patrimoine Pour trouver des idée...

Agenda

3-8 avril Journées Européennes des Métiers d’Art (JEMA)- 7 avril Mécénat en faveur des vitraux de la chapelle Saint-Piat de Chartres...

Lu dans la presse

Sud Ouest, 10 avril 2018 Saintes : dans l’antre du Bazilik de l’abbaye aux Dames- L’Echo républicain, 7 avril Chartres. L’extérieur de la chapelle S...

Découvrez...