Le groupe Crédit Agricole
Mercredi, 25 Avril 2018

Mise en valeur des petits monuments et bornes milliaires des routes royales de la Généralité d’Alençon
Crédit : Pays du Perche ornais
Orne - Bellême
A la recherche des bornes, croix et obélisques des routes royales de la Généralité d’Alençon


L’Orne est le département le plus riche en matière de conservation du petit patrimoine routier du 18e s. Créée en  1636 par Richelieu, les Généralités correspondent à une région. Elles étaient administrées par un Intendant qui avait les pouvoirs de police, de justice et de finances.

La généralité d'Alençon comprenait une partie de la Normandie et le Perche. Ses deux derniers intendants, Louis-François Lallemant (1726-1766) et Jean-Baptiste Jullien (1766-1790), ont lancé d'importants travaux routiers, pour dynamiser la région.

Chacune des routes était équipée de bornes milliaires (toutes les mille toises, soit 1949 m) indiquant la distance de Paris en lieues, d’obélisques et de croix pyramidales (marquant la limite du territoire d’une élection, subdivision de la généralité).

Un inventaire a été effectué sur la route de Paris en Bretagne (RN12, entre Verneuil et La Lacelle), et la route de Paris au Mans (RD 938 et 920 entre Saint-Jean-des-Murgers et Igé).
Les bornes sont taillées dans le grès (route de Paris au Mans) et dans le granit (route de Paris en Bretagne). Posées en 1786, elles ont souffert de la Révolution, certaines ont été déplacées pour servir de bornes kilométriques, de support de croix…

La route de Paris en Bretagne compte cinq monuments (trois obélisques et deux croix pyramidales), ainsi que 43 bornes dont 19 ont été retrouvées. Sur la route du Mans, 18 des 22 bornes posées entre La Madeleine-Bouvet et Igé ont été repérées.

Les croix pyramidales d’élection étaient situées au milieu de la chaussée, les charrois passant de part et d’autre. Deux ont été identifiées : la croix Saint Maurice à Moussonvilliers (limite entre l'Orne et la Sarthe) et la croix d’Anthenaise à Saint-Léger-sur-Sarthe. Des quatre obélisques de limites de la Généralité élevées en 1735, restent la Pyramide de Louvilliers-en-Drouais, près de Dreux, au bord de la RN12, et la Pyramide d’Igé, ou Saint-Cosme (frontière avec la Généralité de Tours). Fleurs de lys dorées tables d’inscriptions magnifiant la politique routière de Louis XV ont disparu à la Révolution. Elles sont connues grâce à un ouvrage de l'ingénieur de la Généralité d’Alençon qui a été conservé.

Le Pays du Perche, Syndicat intercommunal de développement fédérant 111 communes, a décidé de mettre en valeur ce patrimoine rare et méconnu et d’en faire un nouvel atout touristique. Les bornes, croix pyramidales et obélisques vont être restaurées, les abords nettoyés, un éclairage nocturne posé. Des pupitres racontent le contexte architectural et historique de la voie royale. Certains tronçons sont communs avec la Voie Verte. Une belle idée de balade !

Galerie photos

Mise en valeur des petits monuments et bornes milliaires des routes royales de la Généralité d’Alençon Mise en valeur des petits monuments et bornes milliaires des routes royales de la Généralité d’Alençon

Lu dans la Presse
Ouest France, 6 août 2015
Balade commentée sur la route royale Paris-Le Mans

Ouest France, 7 janvier 2015
Bellême. Les bornes milliaires vont être restaurées

Ouest France, 3 janvier 2015
La pyramide Saint-Maurice a retrouvé sa place sur la RN12
http://www.ouest-france.fr/la-pyramide-saint-maurice-retrouve-sa-place-sur-la-rn12-3096831

Le Perche, 11 mars 2014
Mortagne-au-Perche. Le trésor des routes royales percheronnes

Ouest France, 7 mars
Mortagne-au-Perche. Un chèque de 10 000 € pour les routes royales percheronnes

Découvrez les réalisations par régions

Actualité
23 octobre 2016, Rémalard-en-Perche
"La route royale à l’honneur", co-organisé par les Amis du Perche de l’Orne et Bellou-Patrimoine

4 mars 2014
Remise de subvention pour la restauration et la mise en valeur du petit patrimoine de la route royale Paris-Le Mans
Thumbnail image
Au centre, Jean-Claude Lenoir, Sénateur-Maire de Mortagne-au-Perche et Président·du Syndicat intercommunal, et
Daniel Epron, Président·du Crédit Agricole de Normandie.
A g de M. Lenoir :·Olivier Gronier, Délégué régional de la Fondation du Patrimoine et Jean-Yves Augier, Secrétaire général du Crédit Agricole de Normandie. A d de M. Epron, Christian Pytel,·en charge du projet au Syndicat intercommunal du Pays de Perche.·

A la Une
Je Visite, l'appli du patrimoine Pour trouver des idée...

Agenda

3-8 avril Journées Européennes des Métiers d’Art (JEMA)- 7 avril Mécénat en faveur des vitraux de la chapelle Saint-Piat de Chartres...

Lu dans la presse

Sud Ouest, 10 avril 2018 Saintes : dans l’antre du Bazilik de l’abbaye aux Dames- L’Echo républicain, 7 avril Chartres. L’extérieur de la chapelle S...

Découvrez...