Le groupe Crédit Agricole
Jeudi, 19 Juillet 2018

Mise en lumière du centre médiéval et de l'église abbatiale
Crédit : CA Pyrénées Gascogne
Hautes-Pyrénées - Saint-Savin

Lumière sur un joyau de l’architecture romane pyrénéenne

Le village de Saint-Savin perché sur le flanc du Pic de Cabaliros domine la vallée d’Argelès, près de Lourdes. Il accueille 100 000 visiteurs par an, attirés par le Parc national des Pyrénées occidentales, une vue à couper le souffle, ses ruelles médiévales et un patrimoine remarquable.

On se presse depuis mille ans ici, car Saint Savin, né à Barcelone, a vécu treize ans en ermite sur les hauteurs du Lavedan. A son décès vers l’an 415, les moines rapatrièrent sa dépouille au monastère qui prit sa forme actuelle au début du 12e s. Le bruit de ses miracles attira rapidement pèlerins et dotations. L’abbaye étendit son influence et sa puissance. Un âge d’or qui s’achève au 16e s avec les Guerres de religion. Abandonnée à la Révolution, c’est un violent tremblement de terre qui la met à terre en 1854, alors qu’elle vient d’être classée, en 1840, par Prosper Mérimée. De l’abbaye du 12e s, il reste l’église et la salle capitulaire.
 
Joyau de l’architecture romane, l’église est surmontée d’un clocher octogonal du 14e s. Son beau tympan montre un Christ en Majesté habillé de vêtements sacerdotaux (ce qui est rare). L’orgue, restauré en 1997, est l’un des plus vieux de France (1557). Le sarcophage du Saint (1036) transformé en maître-autel, est entouré de deux grands tableaux sur bois du 15e s qui retracent sa vie. Un bénitier monolithe (11e s) dit des Cagots (personnes réprouvées) et un Christ en Croix catalan (14e s) sont également classés.

La salle capitulaire abrite le musée d’art sacré. On y voit le reliquaire de Saint-Savin, deux Vierges romanes ainsi que quelques chapiteaux du cloître. Ne pas manquer les terrasses attenantes, dites aussi Jardin Laure, au charme intact.

A 700 mètres de l’église, il faut aussi admirer la chapelle Notre-Dame de Piétât (1493, remaniée au 18e s) qui domine le village. Sa nef possède une superbe voûte en bois peint, dite voûte aux oiseaux (18e s).

La commune a entrepris un programme pour préserver et valoriser ce patrimoine d’exception, le rendre accessible (label Tourisme Handicap) et aménager les abords afin d’accueillir les touristes tout en préservant le cadre de vie des habitants. Le Crédit Agricole l’a aidée à mettre en place l'éclairage qui magnifie l’abbaye et le cœur historique du village. Grâce aux nouvelles techniques, leur silhouette se découpent dans la nuit, nappées d’une douce lumière, économe en énergie. Un écrin magique pour le festival de musique ancienne d’août.

Lu dans la Presse
La Dépêche, août 2014
Saint-Savin, prestige et gourmandise


La Dépêche, 30 août
Plus beaux villages de France : la Bigorre oubliée. Saint-Savin

La Dépêche, 22 décembre 2011
Polyphonies féeriques pour l'orgue de Saint-Savin

La Dépêche, 1er décembre 2011
Saint-Savin. Visite d'une historienne

La Dépêche, 10 juin 2011

Saint-Savin. La Renaissance en concert

La Dépêche, 25 mai 2010
Saint-Savin. Les sauveurs de l'abbaye en quête de fonds

La Dépêche, 16 août 2007
Saint-Savin. Un joyau du roman pyrénéen

Lourdes actu, 7 avril 2011
Argelès-Gazost : Habitat et énergie. 
Un chèque pour l'abbaye de Saint Savin Lirel'article

L'Express, 12 juillet 2004
Paulo Coelho, l'alchimiste de Saint-Savin

Découvrez les réalisations par régions

Plus d'informations
Parc national des Pyrénées
1 Place du Castet
65400 Saint-Savin
Tél:05 62 97 02 23
05.62.97.02.29
saintsavin65@orange.fr
www.saint-savin65.com
A la Une
Je Visite, l'appli du patrimoine Pour trouver des idée...

Agenda

3-8 avril Journées Européennes des Métiers d’Art (JEMA)- 7 avril Mécénat en faveur des vitraux de la chapelle Saint-Piat de Chartres...

Lu dans la presse

Sud Ouest, 10 avril 2018 Saintes : dans l’antre du Bazilik de l’abbaye aux Dames- L’Echo républicain, 7 avril Chartres. L’extérieur de la chapelle S...

Découvrez...