Le groupe Crédit Agricole
Dimanche, 22 Avril 2018

Restauration de la Cité médiévale et du clocher de l'église Saint Mathurin
Crédit : Saint-Mathurin (c) Commune de Moncontour
- Moncontour
Moncontour refait ses remparts pour mieux s'ouvrir

Moncontour est une petite cité médiévale proche de Saint-Brieuc, sur l’Evron, construite au 11e s sur un éperon rocheux. Au 14e s, la guerre de succession pour le duché amena Charles de Blois à fortifier la ville. Mais dès 1550, les fossés sont comblés et des habitations s’élèvent sur les douves et terres voisines de l'enceinte. En 1626, le château est détruit sur ordre de Richelieu. Les négociants enrichis par le commerce des toiles de lin se font bâtir de belles demeures à pans de bois.

Aujourd’hui, La ville a pourtant conservé onze tours et trois portes, dont la Poterne Saint Jean, inscrite aux Monuments historiques. Remparts et venelles de Moncontour sont très fréquentés, notamment à l’occasion de la fête médiévale qui attire 20 000 personnes chaque été, début août.

L’église Notre-Dame et Saint-Mathurin, date du 16es. Son clocher domine le village. Largement reconstruite au 18e s, elle est classée, avec son clocher de forme originale qui domine le village : le plan inférieur est carré, la partie intermédiaire octogonale et les dômes sphériques. L’église est surtout connue pour les six verrières du 16e s classées, qui forment l’un des plus beaux ensembles de Bretagne : trois sont l’œuvre de Michel Bayonne (Saint-Yves, Sainte-Barbe et Saint Jean Baptiste), la maîtresse vitre est d'inspiration néerlandaise, et l'arbre de Jessé de facture flamande. Le plus ancien vitrail de l’église (1520) est celui de Saint Mathurin, à qui l’église est consacrée. Ce saint était invoqué pour les maladies nerveuses et pour les épouses insupportables, dit-on : son buste en argent, dans lequel est enchâssée une petite relique de son os frontal, est porté en procession le jour du pardon à la Pentecôte.

Le Crédit Agricole a subventionné la restauration du clocher, des remparts au dessus du parking de l’Eperon, de l’ancienne venelle d’Arondel et des escaliers de la Porte d’En-Bas et de celui qui rejoint la rue de la Herse à la route départementale. Ces murs forment un cadre aux animations de cette petite ville très dynamique.


Découvrez les réalisations par régions

Plus d'informations
Fête médiévale 
A la Une
Je Visite, l'appli du patrimoine Pour trouver des idée...

Agenda

3-8 avril Journées Européennes des Métiers d’Art (JEMA)- 7 avril Mécénat en faveur des vitraux de la chapelle Saint-Piat de Chartres...

Lu dans la presse

Sud Ouest, 10 avril 2018 Saintes : dans l’antre du Bazilik de l’abbaye aux Dames- L’Echo républicain, 7 avril Chartres. L’extérieur de la chapelle S...

Découvrez...