Le groupe Crédit Agricole
Lundi, 23 Juillet 2018

Restauration de la ferme d'Ogimont
Crédit : Commune de Baisieux
Nord - Baisieux
Un centre socioculturel ouvert aux associations... et à tous !


Baisieux, petite ville dynamique sur la frontière belge, à l’est de Villeneuve-d’Ascq, est un haut lieu du Paris-Roubaix connu pour le Carrefour de l’Arbre. Le visiteur s’étonne découvrir deux églises, deux cimetières, deux écoles... C’est que le vieux village vivait de la douane, alors que la construction de la gare en 1841, suscita la construction d'usines le long du chemin de fer (chaussettes et bas Jacquart, revêtement de sol Balatum...). Aujourd’hui, il ne reste qu’une poignée d’agriculteurs, l’activité douane a disparu et les effectifs des usines ont fondu. Mais la population augmente avec l’arrivée de Lillois attirés par un cadre de vie resté campagnard, desservi par l’autoroute.

La commune a décidé de réunir les deux quartiers en se dotant d'un "coeur de ville" rassemblant autour de la vieille ferme d'Ogimont, convertie en centre socioculturel, la mairie, l'école, un centre commercial et un stade.

Cette ferme était en fait la maison de campagne du seigneur d'Ogimont, bâtie à la fin du 17e siècle. Sous un toit à la Mansart, la façade alterne les matériaux traditionnels (grès d'Artois, pierre de Lezennes) et la brique. Inaugurée en 2002 par le comédien Jacques Villeret, la ferme d’Ogimont est le navire-amiral du programme culturel et associatif communal.

Les premiers travaux, en 2003, ont permis d'aménager la bibliothèque municipale dans les anciennes granges. La deuxième tranche, fin 2006, a porté sur le manoir lui-même : toiture d'ardoises naturelles venues du Canada, façade aux tons ocres et pierres blanches de Lezennes, huisseries...  Le Crédit Agricole a apporté son soutien à la troisième tranche, qui porte sur l’aménagement intérieur.

Au rez-de-chaussée, deux salles sont destinées aux expositions, conférences, spectacles et réunions. L’aile droite donnant sur cour, à côté de la salle Van Gogh (déjà aménagée), a été transformée en accueil. Les salles du premier étage sont prêtées à des associations locales. Le deuxième étage est le domaine du régisseur. La restauration de la belle cave voûtée équipées d’anciens fours permet d’organiser des fêtes. Par la suite, le maire envisage d'aménager un jardin paysager pour relier les bâtiments au centre ville et de recréer une partie des douves.

Lu dans la Presse


Découvrez les réalisations par régions

Plus d'informations
A la Une
Je Visite, l'appli du patrimoine Pour trouver des idée...

Agenda

3-8 avril Journées Européennes des Métiers d’Art (JEMA)- 7 avril Mécénat en faveur des vitraux de la chapelle Saint-Piat de Chartres...

Lu dans la presse

Sud Ouest, 10 avril 2018 Saintes : dans l’antre du Bazilik de l’abbaye aux Dames- L’Echo républicain, 7 avril Chartres. L’extérieur de la chapelle S...

Découvrez...